Forum dédié aux Alpine A310 L4 et V6
Forum dedicated to Alpine A310 L4 and V6

Modérateur : FARModérateurs

Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412824
Ainsi donc, comme indiqué plus haut, la Meule de Brie a été remise en place, après une ultime vérification du branchement du relais supplémentaire pour cause de nouveau démarreur, du faisceau des bougies et de la bobine, du serrage du robinet de batterie, du fil de commande de l'électrovanne d'arrivée d'essence.
En prime un petit pinaillage de réglage de la carburation en jouant sur les vis A et B pour que le régime ralenti à chaud soit bien de l'ordre de 950 t/m, histoire de donner dans le syndrome "ceinture et bretelles".
Hier soir nouvelle tentative ...... couronnée de succès du démarrage du V6 et décision de laisser reposer le tout, de fermer la custode arrière et ....de mettre Blanche Neige sous housse.
Le vrai test sera dimanche prochain pour réveiller la belle en l'emmenant à la réunion de Maule.
A suivre éventuellement.
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412896
Il se pourrait que parfois l'Homme triomphe de la Machine, car hier vendredi en prévision de l'expédition dominicale, avec un jeune camarade nous avons fait un petit galop d'essais de quelques kilomètres histoire de faire le plein. Que du bonheur, le moteur a démarré normalement, le GMA est bien là soulignant la rondeur du V6, la voiture freine droit et avec efficacité, tout n'est que luxe et volupté.


6492d8bd-2af1-4c8c-90e0-07c6fe219f39 (2).jpg
Première sortie de Blanche Neige du Chalet aux Jouets depuis 14 mois et je suis au volant, hourrah !

Hourrah ? Voilà qui est prononçé trop vite, car une fois dans le Chalet, avec mon jeune camarade nous avons assité à un évènement quelque peu irrationnel ; voulant regarder l'intérieur du moteur pour une vérification de routine, j'ai actionné la tirette qui permet normalement à la custode de remonter majestueusement sous l'action des deux vérins et .... coup de canon, sous la puissance "anormale" des vérins devenus fous la custode a "sauté " en l'air. Pas trop de dégats, juste un petit éclat de peinture, et la vitre a été sauvée, juste un petit "décollage" entre la vitre et son support.
D'habitude c'est le contraire qui se passe, avec le temps les vérins deviennent mous. Il y a 5 oun 6 ans j'avais justement remplacé les vérins d'origine fatigués par ceux en place fournis par Verinauto, excellente maison, à qui je vais recommander une paire de vérins en soulevant le problème. Pour le moment un seul vérin suffit à tenir le capot ouvert, c'est vous dire !
Avouez que pour une Tribulation cette dernière est fort étrange et pour le moins originale.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar du membre
par AAS13
#412902
Ces vérins sont chargés en gaz pour relever le hayon ( Pression variable selon la force exigée) ET en huile pour ralentir le mouvement.
Apparemment,le calibre de l'hydraulique s'est fait la belle et tu n'as que la pression du gaz qui pousse sans aucun frein hydro. Genre catapulte.
Comme tu dit, normalement (le mot que tu affectionne tant) c'est le gaz qui se tire et le bazar ne remonte plus rien comme un conscrit sous bromure. :mrgreen:
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412917
Justement dans mon cas "extraordinaire" mon vérin c'est plutôt genre conscrit sans bromure !
Avatar du membre
par AAS13
#412930
Oui il a bien été pris d'une érection foudroyante. :mrgreen:
Son compère ne doit pas être en reste si la verrière s'est levée d'un coup. Change les 2.
Avatar du membre
par Richez Christophe
#412933
Hello
Fais gaffe Patrick car si tes vérins déconent il va se créer un mouvement de torsion sur la vitre ( va vriller) et péter en 2 j’ai eu le tour sur la murena vitre explosée
Je ne veux pas t’effrayer mais lors de l’ouverture soyer à 2 un qui tire la cde et un qui maintient la vitre
Surtout avec la canicule qui arrive

Christophe :D
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412936
Primo : je ne suis pas debilos !
Secundo : je vais commander deux vérins tout neufs chez Verinauto excellente maison ;
Tertio : en attendant j'ai déposé le verin "méchant" et garder le normal qui n'arrive à soulever le capot, mais une fois aidé à la main il retient le capot ouvert.
Quarto : j'ai recollé la partie de la vitre qui s'est décollée sous la brutalité de l'ouverture.

20190622_145733.jpg
de la colle, des serre joints, de la canicule et une bonne nuit de repos.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar du membre
par Deji94
#412953
Bonsoir,

Pauvre P7R. Voilà ce qui arrive quand on laisse une belle Blanche Neige toute seule pendant une année. Elle se venge !
Au menu :
Entrée, le démarreur.
Plat principal, le doigt d'allumeur
Fromage ou/et dessert (l'avenir le précisera), le vérin gavé au viagra
J'aime bien l'image du conscrit sans bromure. Cela me rappelle les histoires de chambrées du service militaire.

Je prends le train en marche. C'est un peu tard, je l'avoue mais il restait également la possibilité de faire rénover le démarreur. Une entreprise qui existe toujours à priori réalisait ce travail. Il s'agissait de ''Joinville électrique'' implantée à Joinville le Pont pompon et qui a déménagé depuis à Bonneuil sur Marne. Je leur avais fait rénover l'alternateur de ma belle, en 1998 (bagues en cuivre usées) et cet alternateur fonctionne toujours correctement à ce jour.
Autre point, le montage curieux avec le relais. Sur la mienne équipée depuis d'un allumeur et désormais d'un boitier Bosch de série 2 (j'en avais assez des rupteurs qui se déréglaient constamment), je n'ai pas relié le fil qui shunte la résistance ballast de la bobine et je n'ai jamais rencontré de difficulté(s) à démarrer ma belle (opération réalisée au cours des années 80). La résistance ballast sert à limiter l'intensité qui traverse la bobine et le transistor de puissance du boitier électronique. Cette résistance évite les échauffements, notamment à bas régime moteur, tout en permettant un fonctionnement sûr et fiable du transistor de puissance.

Maintenant, il faut amadouer la belle pour qu'elle pardonne cet abandon. Une petite virée sur son lieu de naissance pourrait calmer ses velléités de vengeance (??).

Bonne sortie pour demain avec une météo chaude et ensoleillée.
Deji94
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412962
Hello Deji94
Fort intéressant ce que tu écris. Effectivement il y avait la possibilité de faire réviser le démarreur mais l'électricien automobile que je connaissais à Boulogne a pris sa retraite et en commandant un démarreur nouveau je ne savais pas qu'il n'y avait plus qu'une fiche pour le fil rouge 18 et le fil blanc 19.
Ne pas connecter le fil 19 ?
Les Saintes Ecritures expliquent que ce fil maintient une tension suffisante à la bobine lors de la phase démarrage.
Enfin le démarreur nouveau est plus léger et plus puissant alors ....
Pour l'un des vérins devenu fou on peut dire qu'il est atteint de priapisme....alors que d'habitude c'est l'inverse.
Il ne reste plus qu'à rouler. :D
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412991
Plus que cela fonctionne bien, plus la panne aléatoire peut frapper.
Ce matin tout apparaissait comme luxe, volupté et zénitude, le V6 a bien démarré à la première sollicitation du démarreur, la colle avait tenu sur la partie de la vitre décollée par la faute d'un vérin fou, le roulage vers Maule par des petites routes connues des initiés a permis d'apprécier à nouveau le ronflement genre force tranquille du V6, bref que du bonheur pour cette réunion d'anciennes.
Sauf que pour le retour clé de contact et rien au TdB, pas de lampe témoin, pas de démarreur ! Oups ! :mrgreen:
Re-tentative quelques secondes plus tard, ho ! extase, lampe témoin allumée, démarreur et le moteur repart.
Conclusion : cela sent le Neiman qui serait la cause de la panne aléatoire comme indiqué plus haut par un aimable Farnaute.
Et pourtant c'est un Neiman neuf de chez Simon pour remplacer celui d'origine qui se bloquait souvent en positon parking.
Autant que je me souvienne ce n'est pas trop une partie de plaisir de déposer le Neiman sur une A 310.
Les Tribulations continueraient elles donc un chouïa ? En tout cas cela confirme que les anciennes il ne faut pas les laisser reposer longtemps même à l'abri.
par Pascal27
#412994
Bonjour Patrick.
J'ai eu ce genre de panne sur mon utilitaire,impossible à démarrer,rien ne s'allumait,ou pire tous se coupaient en roulant,c'est dire la joie.
Bref un ami m'a conseillé de gaver mon Neiman de nettoyant contact FACOM,et depuis plus aucun problèmes.
Si cela peut éviter un démontage,vu le prix de la bombe cela vaut le coup d'essayer.
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#412995
Pascal27 a écrit :Bonjour Patrick.
J'ai eu ce genre de panne sur mon utilitaire,impossible à démarrer,rien ne s'allumait,ou pire tous se coupaient en roulant,c'est dire la joie.
Bref un ami m'a conseillé de gaver mon Neiman de nettoyant contact FACOM,et depuis plus aucun problèmes.
Si cela peut éviter un démontage,vu le prix de la bombe cela vaut le coup d'essayer.


Merci ! Je pensais à gaver avec du WD40, mais tu as peut-être raison il vaut mieux un nettoyant contact.
Avatar du membre
par Deji94
#413017
Bonsoir,

Ce sera donc fromage et dessert. La belle a l'air fâché !

J'ai rencontré ce problème sur ma belle il y a quelques années. Le moteur coupait de temps en temps sans prévenir puis repartait en ratatouillant. Pas très agréable comme sensation !
Après recherches et vérifications de tous les connecteurs, boulonneries, ..., sans oublier la tresse châssis-moteur et la tresse retour bobine-châssis, ..., il s'est avéré que le contacteur électrique ''Neiman'' était la cause de ces dysfonctionnements.
J'ai pensé changer le contacteur complet puis je me suis ravisé. En fait seul l'élément contacteur électrique était en cause et je souhaitais conserver la clef fournie à l'origine. Après recherches, j'ai trouvé chez le revendeur Cipère, le contacteur électrique que je recherchais (environ 25 euros sans le port). Pour la version 3 trous, Il s'agit d'un élément monté sur les Renault 4. Pour les quatre trous, je l'ignore mais il semblerait que seul le connecteur côté utilisation ne soit pas strictement identique à celui utilisé pour les trois trous (?). A vérifier soigneusement.
Les cosses du connecteur (Neiman-câblage de l'auto) sont elles en bon état ? Ce point est à vérifier soigneusement avant d'entreprendre un démontage complet.


Voici quelques photos :
20180915_181331_resized.jpg

Voici l'intérieur du contacteur électrique. Les bornes en cuivre sont un peu usées, occasionnant des ruptures de contacts.



20180915_174114_resized.jpg

le contacteur électrique désolidarisé du contacteur à clef



20180915_173938_resized.jpg

L'ensemble contacteur mécanique et contacteur électrique remonté. C'est reparti pour trente ans !

Il n'y a plus qu'à !

Bonnes bricoles
deji94
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar du membre
par AAS13
#413020
Regarde déjà si il est alimenté avant de le démontrer. Si la ligne ne reçoit pas de courant, le "neyman" ne peut rien distribuer.
Ce serait bête de tout démontrer pour s'apercevoir au final que tu avais un mauvais contact sur une connexion.
Si pas de jus, il faut remonter la ligne d'alimentation jusqu'à trouver le défaut de connexion.
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#413023
Merci de vos remarques sur les subtilités du contacteur Neiman.
Petit rappel : il y a 6 ans j'ai eu le problème du Neiman coté clé qui se bloquait en position direction avec impossibilité de retirer la clé.
J'ai donc commandé un Neiman complet chez Simon, notre spécialiste bien connu.
Effectivement dès que je suis plus en état question souplesse des lombaires, je vais devoir faire une dépose de cet élément. Toutefois la voiture fonctionne parfaitement, c'est déjà une bonne chose.
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#413117
Oyez, oyez braves gens et VKKR's amis la goualante du pauvre P7R qui avait oublié cette règle de la Senneceufeu à savoir "un train peut en cacher un autre". Car toutes choses égales par ailleurs, une Tribulation peut en cacher une autre !
J'étais parti donc benoitement pour une dépose du Neiman, opération simple ....en fait pas vraiment et je m'autorise quelques conseils pour ceusses qui en veulent bien.
1° Dépose du volant (certes ion peut le faire avec le volant, mais tellemnt plus pratique sans).
2° Dévisser les 2 vis qui tiennent la commande des EG pout libérer celle ci .
3° Déposer le carter qui entoure la colonne de direction (3 vis)
4° Dégager le carter coté commodo gauche et bel accés dés lors au Neiman
5° Déposer le Neiman, clé en position parking, en appuyant sur le petit téton .... sans oublier la vis cachée invisible (un vice caché ?).
6° déconnecter le connecteur en laissant vos mains à l'aveugle sous le TdB.
Et voilà :

20190624_175623 (2).jpg
Il ne reste plus qu'à nettoyer les contacts (partie blanche et noire sur la photo) .

Pour le remontage il suffit de suivre ce conseil de base de la RTA : procéder en ordre inverse que la dépose. Ipso facto tout est remis en ordre de marche avec le volant remis à la bonne cannelure si repère fait auparavant.
Petite vérification, tout fonctionne bien ....sauf les EG et le laveglace ; si les EG fonctionnent en position intermittents mais sans être intermittents ! :thinking: :thinking: :thinking:
Redépose pour vérifier que le connecteur du commodo EG est bien en place. Puis dépose du carter dans le compartiment avant pour atteindre la pompe à eau et le moteur EG, tous les fils sont branchés alors ? :thinking:
Il suffisait en première vérification de plonger sous le TdB , pas évident avec ma pathologie actuelle, pour s'apercevoir que le fusible D (plus après contact pour ....le moteur EG) était défuncté ! Il y a pire ma chère Elvire dans la recherche de la panne électrique et le réveil d'une Blanche Neige assoupie.
Il reste toutefois ce mystère, quand le fusible est cramé, pourquoi les EG fonctionnent en position intermittente sans être intermittents ? :thinking:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar du membre
par Seitert Patrick
#413119
Une étude plus poussée de l'organisation électrique indique que l'intermittence des EG passe par le fusible A (plus après contact), voilà une explication, Gaston ! Mais alors pourquoi l'intermittence devient permanente ? Question sans intérêt juste pour le fun afin de montrer qu'avec la Fée Electricité il me faut rester humble et modeste.
Avatar du membre
par Richez Christophe
#413121
Hello,
C’est bizarre cette histoire j’ai eu le meme pbs que toi sur R 30 fusible hs et EG fonctionnant qd meme
La question est ce que ce type de montage est spécifique à Renault ou Alpine?
Mystere

Christophe
Avatar du membre
par AAS13
#413138
Je n'ai pas le schéma électrique en tête, mais il se peut que l'absence d'une alimentation empêche le boîtier de réguler l'intermittence. En passant sur la vitesse intermittente la coupure ne se fait plus et les EG restent en fonction permanente.
Tout dépend du système d'alimentation et de son organisation dans le schéma électrique.
J'ai déjà vu des systèmes avec 2 alimentations, un +apc et un + permanent pour le retour automatique. EG en marche tu coupe le contact, tout se fige. Tu ramène la commande à 0, le mouvement reprend jusqu'au point 0 des balais.
Avatar du membre
par Deji94
#413139
Bonsoir,

Les cosses du connecteur du ''Neiman'' sont à vérifier soigneusement (le connecteur que l'on touche du bout des doigts). Elles possèdent une tendance naturelle à se relâcher (pas comme les vérins du capot qui eux turbinent au viagra) et à ne plus assurer un bon contact électrique.

Pour les essuis glaces, de mémoire (je ne suis plus très sûr de moi), il y aurait un voire deux relais dédiés au système de fonctionnement de l'intermittence. Ces relais sont implantés derrière le cache en plastique du bidon de lave glace. Mes essuis glaces ne fonctionnaient plus et j'avais dû remplacer ce ou ces relais par des neufs. Une mauvaise connexion ou bien un contact légèrement charbonné et l'équipement ne fonctionne plus.
A contrôler donc.

Bonnes bricoles
Deji94
  • 1
  • 323
  • 324
  • 325
  • 326
  • 327
  • 336