Alpine en course!
Alpine in race!

Modérateur : FARModérateurs

par R1135
#391975
Sauf erreur de ma part je n'ai pas vu de topic dédié à la CUP orienté sur la technique. Celui Alpine Cup et comptétion semble plus orienté sur la saisson sportive.
J'ouvre donc modestement celui-ci en vous faisant part d'une description très générale parue en interne. Vous n'apprendrez je pense rien d'extraordinaire (voire vous corrigerez des erreurs car ce ne serait pas la première fois que des coquilles se trouvent dans un descriptif interne...) mais cela permettra de centraliser les infos techniques (ou autres mais hors résultats sportifs qui a déjà son topic) de la CUP.
L.

Une recherche de rigueur et d’efficacité pour le châssis

Fabriquée par l’usine Alpine de Dieppe, la monocoque de l’Alpine A110 Cup a été modifiée pour adapter la géométrie de suspension, réduire la hauteur de caisse (-40 mm), offrir des points d’ancrage à l’arceau-cage et adapter la rigidité aux contraintes de la compétition, notamment le niveau d’adhérence procuré par les pneus slicks.

La conception a été assurée dans le cadre d’un partenariat entre Signatech et Renault Sport Racing, qui a apporté son expertise et ses moyens de calcul au projet.

Dans le compartiment moteur, ces modifications se traduisent par le montage de longerons spécifiques. Reliées à la partie arrière de l’arceau-cage, ces pièces en aluminium taillé dans la masse permettent de relever le point d’ancrage des triangles supérieurs. Les triangles inférieurs sont fixés sur les deux demi-berceaux mécano-soudés supportant le groupe motopropulseur. À l’avant, ces modifications se traduisent par le montage d’un berceau mécanosoudé et de platines de fixation pour les triangles supérieurs. Fournis par Öhlins, les quatre combinés ressort-amortisseur sont réglables en compression et détente. Comme la voiture de série, l’Alpine A110 Cup est équipée de pneumatiques Michelin. Les enveloppes slicks ou sculptées sont conçues pour offrir le meilleur rapport entre performance et longévité.



Zéro compromis sur la sécurité

La sécurité active et passive de l’Alpine A110 Cup a fait l’objet d’un soin tout particulier. Pour relever le défi de l’intégration d’un arceau en acier à un châssis en aluminium, ingénieurs et techniciens ont imaginé une technique inédite. Dès l’assemblage de la monocoque à Dieppe, des plaques d’acier sont intégrées à la structure, fixées par collage puis boulonnage et protégées par cataphorèse. Ces plaques servent ensuite de points d’ancrage aux tubes d’acier assurant la sécurité du pilote. L’Alpine A110 Cup est équipée d’un ensemble d’éléments de sécurité haut-de-gamme : baquet Sabelt spécifique à têtières, harnais six points compatible Hans, extincteur automatique, batterie sèche, coupe-circuit… Comme sur l’Alpine A110 de série, le circuit de freinage est fourni par Brembo. Réalisés d’une seule pièce en magnésium, les étriers six pistons de dernière génération pincent d’imposants disques ventilés de 355 mm (AV) et 330 mm (AR). L’Alpine A110 Cup est dotée de systèmes ABS et anti-patinage, réglables et désactivables.



Boîte de vitesses spécifique, moteur de série

Sous le capot, l’Alpine A110 Cup reprend le moteur 1,8L turbocompressé à injection directe de la voiture de série. Avec un filtre à air et une ligne d’échappement spécifiques à la compétition, la puissance de la Cup grimpe à 270 ch (+18 ch) pour un couple inchangé de 320 Nm. La gestion électronique est assurée par un boîtier électronique Magneti-Marelli SRG 140 de dernière génération, qui intègre également le système d’acquisition de données moteur et châssis. Ce moteur est couplé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports, développée spécifiquement dans le cadre d’un partenariat entre Signatech et 3MO. Elle est équipée d’un différentiel autobloquant à glissement limité.



Bienvenue à bord !

Bien calé dans son siège-baquet à têtières Sabelt, le pilote fait face à un volant XAP, spécifiquement développé et inspiré de celui de l’Alpine A470. Celui-ci intègre les palettes de la commande de boîte, un tableau de bord digital et l’ensemble des contacteurs utiles (cartographies de direction, anti-patinage et ABS, pit limiter, radio, déclenchement de la boisson…). La pedal box et la colonne de direction réglables permettent d’adapter la position de conduite à tous les gabarits.
par La Tronche
#391978
Merçi pour les informations; Il est quand même curieux que le couple reste à cette valeur médiocre de 320 nm alors qu'a priori, la boite est totalement différente de celle de série.
par R1135
#391987
Oui, c'est curieux ! Doit y avoir une bonne raison que l'on va peut-être découvrir ici ! En tous cas j'aurais au moins appris que le châssis devient bi-matière (alu-acier) et qu'il sans doute inutile d'essayer de monter la moindre pièce de châssis cup sur une auto de série. Tout a bougé apparemment !
L.
par R1135
#392159
3 questions auxquelles Ghostmc devrait pouvoir répondre très facilement ! :
Quel est le type de pneus slicks ?
Quel est le type de pneus pluie ?
Quelle huile moteur ?
L.
par Ghostmc
#392162
Huile
Elf HTX 860, Viscosité : 10W60

Sec Michelin S8L 25/64 av 27/65 ar
Pluie P2L